Huggies Pull-Ups
Fille s'amusant avec un costume de princesse
Ayuda para la enuresis

Lorsque votre enfant ne reconnaît pas son énurésie

Julia vient d'avoir cinq ans et a hâte de commencer la maternelle à l'automne. Mais, Julia a également un secret : elle mouille le lit. Elle veut que personne ne le sache, pas même ses grands-mères. Sa mère soutient que Julia est assez futée pour comprendre ce qui se passe, mais elle doit cesser de se sentir embarrassée.

Selon la mère de Julia, l'embarras de sa fille l'empêche de parler de l'énurésie nocturne, et le fait de ne pas en parler l'empêche de trouver des solutions pour la gérer.

Beaucoup d'enfants sont comme Julia. Ils ne réalisent pas que l'énurésie nocturne est un problème courant et tout à fait naturel. Ils croient plutôt qu'ils sont les seuls qui mouillent le lit la nuit. Dans leur esprit, l'énurésie nocturne fait d'eux des bébés parmi leurs pairs. Donc, plutôt que d'admettre leur énurésie nocturne et de demander de l'aide, certains enfants la nient.

Selon le Dr Hugh Bases, pédiatre en comportement développemental au Hackensack University Medical Center, à Hackensack dans le New Jersey, il n'est pas inhabituel pour les enfants de moins de 6 ans de mouiller le lit. En fait, un enfant sur six est affecté par l'énurésie nocturne.

" Les enfants doivent savoir que c'est extrêmement courant, " souligne Dr Bases. " Ils ne sont pas seuls. " Les stigmates de l'énurésie nocturne vont diminuer à mesure que les parents renforcent ce message.

Tel parent, tel enfant

L'énurésie nocturne est une affaire de famille. Si l'un des parents mouillait le lit enfant, les risques que son enfant souffre du même problème sont plus élevés.

Une bonne façon d'engager une conversation avec votre enfant après un accident nocturne est d'avouer que vous mouilliez également le lit. Parlez à votre enfant de la façon dont vous vous sentiez et assurez-lui que vous comprenez vraiment ses soucis. Racontez aussi quelques histoires drôles sur toutes vos manigances pour nier votre énurésie nocturne; la plupart des enfants adorent rire de ce que faisaient leur père et leur mère. Enfin, insistez sur le fait que vous ne mouillez plus votre lit, et que cela finira par s'arrêter pour lui aussi.

Bien que les parents doivent parler ouvertement de leurs propres expériences, ils doivent veiller à ce que les autres membres de la famille ne sabotent pas le message, comme l'a compris Carmen.

" Nous avons discuté des raisons de l'énurésie nocturne : une petite vessie, un sommeil profond, des antécédents familiaux ", soutient Carmen, de Virginia Beach, en Virginie. " J'encourageais ma fille à ne pas se sentir embarrassée, car c'était quelque chose qu'elle ne pouvait absolument pas maîtriser. Elle finit toujours par se sentir mal à l'aise, surtout si ses frères et sœurs plus âgés la taquinent. "

Il devrait être strictement interdit aux frères et sœurs et aux autres parents de taquiner l'enfant. Lorsqu'un enfant sait qu'on se moquera de lui parce qu'il mouille son lit, il risque de nier son problème encore plus pour le cacher à ses frères et sœurs ou quiconque le taquine.

Restez positif

Il arrive à l'occasion que les parents disent ou fassent des choses qui rendent leur enfant mal à l'aise au sujet de son énurésie nocturne. Dans de tels cas, même si le matelas est trempé et que le pyjama dégoutte, l'enfant niera avoir mouillé le lit afin d'éviter de se faire gronder ou punir.

" L'estime de soi est très importante ", affirme Dr Jack Cassell, urologue et auteur de  Better Living through Urology: 21st Century Solutions to Age-Old Problems (Acorn Publishing, 2004). " Vous ne devez pas embarrasser l'enfant "

Selon le Dr Cassell, si l'enfant nie qu'il a un problème, c'est habituellement parce que quelqu'un l'a rabaissé dans le passé. Aucune enfant ne veut que l'expérience se reproduise; mentir au sujet de son énurésie nocturne offre donc une bonne échappatoire.

La meilleure tactique pour les parents consiste à tenir l'enfant responsable d'avoir mouillé son lit ou de ne pas l'avoir mouillé. Il ne s'agit pas de jeter le blâme sur l'enfant, mais de l'aider à reconnaître que l'énurésie nocturne est un problème tout à fait naturel qu'il surmontera en grandissant. Les parents peuvent également faire certaines choses pour guider l'enfant à prendre des mesures qui l'aideront à éviter les accidents nocturnes, dont les suivantes :

  • Éviter les boissons caféinées, telles que les boissons gazeuses.
  • S'assurer que l'enfant se rend à la salle de bain avant de se coucher.
  • S'assurer que le chemin est éclairé entre la chambre de l'enfant et la salle de bain. Vous pouvez placer des veilleuses dans la chambre à coucher, dans la salle de bain ou dans le couloir ou donner à l'enfant une lampe de poche qu'il garde à côté de son lit.
  • Utiliser des produits absorbants comme les sous-vêtements de nuit Goodnites® ou les alèses Goodnites® pour les aider à garder leurs draps secs et leur permettre de se réveiller sans soucis.

Le Dr Bases recommande aux parents d'adopter une attitude discrète et positive à l'égard de l'énurésie nocturne. « Restez neutre à ce sujet », souligne-t-il. Et en cas d'accident, « tout ce que l'enfant est en mesure de faire devrait être de sa responsabilité », conseille-t-il. Par exemple, si votre enfant est assez vieux, il peut défaire le lit et mettre les draps mouillés dans la lessive.

" Rappelez-leur fréquemment que tout s'arrangera avec le temps ", suggère Dr Bases. " Tous les enfants finissent par arrêter de mouiller le lit, et il en sera de même pour votre enfant. "

Ces articles ne remplacent pas l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin au besoin.

Contenu connexe

Comment puis-je faire cesser ou guérir l'énurésie nocturne?

Dans ces vidéos, nos spécialistes expliquent que bien... POUR EN SAVOIR PLUS

Comment gérer l'énurésie nocturne d'un adolescent

Mouiller le lit peut être une source de stress à n'importe quel âge. Et si vous étiez un jeune adulte voulant cacher ce problème... POUR EN SAVOIR PLUS

Voir tout le contenu connexe

Recommandations

Cookie Settings